Achat d’un bien immobilier : demander l’avis d’un conseiller immobilier

bien immobilier

Lors d’un investissement immobilier, pour ne pas tomber sur une mauvaise offre, il est indispensable de se faire accompagner par un professionnel. Demander l’avis d’un consultant immobilier est la première étape à franchir.   

Le rôle d’un conseiller immobilier !

Dans un achat de propriété immobilière, le conseiller immobilier a un rôle important. En effet, il est un intermédiaire entre le vendeur-propriétaire et l’acheteur-locataire. On peut trouver un conseiller immobilier dans une agence. Mais il y a ceux qui travaillent de manière indépendante. Mais pourquoi faire appel à un conseiller immobilier dans le cadre d’un investissement immobilier ? Cette question est fréquemment posée par les acheteurs de biens immobiliers. Pourtant, il existe de nombreux avantages à se faire accompagner par un conseiller immobilier lors de votre projet. En effet, il peut trouver des biens qui correspondent à vos critères dans un délai donné. De plus, la prestation d’un consultant immobilier dépend de son statut (indépendant ou travaillant dans une agence). N’hésitez pas à consulter le site priximmobilier.info pour plus d’informations.

L’achat d’un bien immobilier et les documents nécessaires !

Une fois que vous avez décidé de ce que vous souhaitez acheter, il est temps de préparer tous les documents nécessaires afin de ne pas retarder le processus d’achat de votre bien immobilier. Voici les check-lists des documents administratifs et justificatifs nécessaires pour un achat immobilier. L’attestation de financement d’une banque est le premier dossier à fournir. En effet, pour un investissement immobilier, les crédits pour le financement de ce projet sont disponibles auprès de la banque. Cette attestation doit être mentionnée dans l’offre d’achat. Pour cette dernière, elle comprend aussi une lettre qui décrit le mode de financement et donc le prix du bien à acheter ; l’attestation de financement avec ou sans plan de financement et une pièce d’identité. Pour l’identité de l’acheteur, certains documents sont à fournir comme une copie d’une carte d’identité ; un justificatif d’état civil ; un justificatif de domicile ; le Kbis ou un extrait K s’il s’agit d’un bien immobilier d’une société telle que SCI, SARL ou autre.

Trouver un bien adapté à son budget !

L’achat d’un bien immobilier est un projet qui demande beaucoup de patience. En effet, il y a de nombreuses étapes qui seront presque à la charge de l’acheteur. Mais, que cela ne soit pas un blocage pour votre achat immobilier. Tout d’abord, évaluez votre budget. En effet, il dépend de vos revenus, de votre capacité de remboursement et du taux de financement que vous aurez obtenu. Vous pouvez considérer sur une plateforme en ligne le budget nécessaire à l’achat du bien. Comme il s’agit d’un budget général, vous devez inclure les frais de notaire, la facture du conseiller immobilier, le déménagement et autres. N’oubliez pas d’inclure dans votre budget le coût des éventuels travaux à effectuer si le bien que vous allez acheter n’est pas neuf. Trouvez alors votre bien. Cette étape prend du temps si vous décidez de rechercher un bien à vendre par vos propres moyens (par exemple sur un site internet). Afin de ne pas perdre de temps, et de pouvoir trouver ce qui vous convient, contactez une agence immobilière. Les offres que les agences proposent sont fiables car elles effectuent d’abord des diagnostics et des vérifications du bien avant de le mettre en vente. L’agent connaît toutes les offres locales en prix moyen ou élevé en fonction de vos critères.

Signez le contrat et devenez propriétaire !

Vous passez ensuite à la signature du compromis ou de la promesse de vente ! Bien sûr, il y a une différence entre les deux contrats de vente. En ce qui concerne la promesse de vente, il s’agit d’un contrat dans lequel le vendeur (propriétaire) prend des engagements importants. En effet, pendant une période d’environ 2 à 3 mois, celui-ci n’a pas le droit de vendre son bien à un autre acheteur ou de renoncer à la vente. L’acheteur peut certes annuler la vente du bien, mais il doit verser au vendeur l’indemnité d’immobilisation qui est égale à 10% du prix d’achat. Quant au compromis de vente, le vendeur et l’acheteur ont les mêmes engagements. Si l’un d’eux renonce au contrat, l’autre a le droit d’intenter une action en justice. Obtenir un prêt pour le projet immobilier est une étape importante. Dans une banque, vous avez plusieurs choix quant au type de prêts immobiliers que les conseillers financiers vous proposent. Dans un premier temps, cela dépend de votre situation familiale, de vos revenus, de votre capacité d’épargne ou encore de votre stabilité professionnelle, immobilière et autres. Il ne vous reste plus qu’à attendre l’accord de garantie de la banque. Dans cet accord de garantie, on trouve la caution solidaire, la garantie hypothécaire, la garantie mutuelle fonctionnaire (pour les travailleurs de la MGEN, RAPT, PTT, GPM… etc.) et la garantie fournie par une société de cautionnement (SACCEF, CAMCA, … etc.). La dernière étape à effectuer une fois que vous avez obtenu votre accord de garantie consiste à signer le contrat d’accession à la propriété devant un notaire. Il ne vous reste plus qu’à payer le prix d’achat du bien et vous êtes le nouveau propriétaire !

Les bonnes raisons d’installer son entreprise à Montpellier
Achat immobilier : les conseils d’une agence immobilière