Vendre un logement aux enchères : comment ça marche ?

Les enchères s’avèrent être le marché de toutes sortes de biens. Les biens peuvent être des tableaux artistiques rares comme ils peuvent être un lot de chaises. C’est un peu comme la boîte de Pandore. Les immobiliers y figurent aussi certainement. C’est alors une occasion de vendre un logement aux enchères. Toutefois, avant de vraiment s’y lancer, il est toujours plus prudent de bien étudier la filière.

À qui s’adresser pour mettre en vente un logement aux enchères ?

S’adresser à la bonne personne est indispensable dans tout engagement de service. De préférence, il convient d’engager un professionnel. De nos jours, vendre un logement aux enchères via Internet est possible. Internet propose plusieurs types de service similaires.
Sinon, les méthodes traditionnelles sont toujours opérationnelles. Il y a des agences immobilières spécialisées dans ce domaine. Mais également, les notaires et avocats sont à votre disposition pour des conseils juridiques approfondis.
À l’occasion, ils indiqueront les procédures et le type de vente à entreprendre, en correspondance avec votre bien.
Ensuite, il faudra convenir les conditions de votre bien. Il faut préciser la mise à prix ou, au moins, le seuil minimum de vente. Aussi, sont requis les frais d’adjudication, bien que payer ces derniers incombent à l’acheteur.

Comment se déroulent les enchères ?

Bien avant le jour fatidique, moult préparations sont à assurer. Quelques semaines avant de vendre un logement aux enchères, les informations le concernant doivent être à disposition des potentiels acheteurs. Tout d’abord, ils ont droit à 2/3 visites des lieux. Les informations en question sont les détails du bien, dont les servitudes, les modalités d’achat… Le cahier de charge arbore systématiquement ces informations.
Enfin, la vente se passe dans le tribunal de grande instance, s’il s’agit d’une vente judiciaire. Quant à la vente notariale, la chambre départementale des notaires est d’office le lieu par excellence.
Bien que les ventes aux enchères sont publiques, il est exigé de l’audience de justifier leur domiciliation ainsi que leur identité. Au début de chaque séance, est collecté ce qu’on appelle chèque de consignation. C’est un chèque bancaire représentant 10 à 20 % du prix du bien.

Comment se passe le transfert définitif du bien ?

Le transfert se fait officiellement par l’inscription de la signature par l’acheteur. Néanmoins, la transmission des clés n’est faisable qu’après le paiement intégral du montant du bien. Hormis les 10 à 20 % du prix du bien que représente le chèque de consignation. Les procédures notariales de mutation se feront en même temps.
L’adjudicateur possède 10 jours pour s’approprier l’immobilier. S’il n’y arrive pas, le vendeur peut surenchérir sur le prix initial de 10 %. En vue de payer ce pourcentage, dans le cadre de l’immobilier notarial, l’adjudicateur a 35 jours ; pour la vente judiciaire, il en a 60.

Appartement à vendre: quelles sont les règles d’or d’une bonne annonce immobilière?
Vendre un appartement entre particuliers, comment ça se passe?